“Sun fermera dans 6 ans”, déclare un ancien rédacteur en chef accusant les “militants de gauche”

“On m’a dit la semaine dernière que la direction de News UK avait examiné la baisse de la diffusion du Sun au cours de l’année…

L’ancien rédacteur en chef du Sun, Kelvin MacKenzie, estime que les jours du journal sont comptés, affirmant qu’on lui a dit que la direction de News UK avait conclu que le journal fermerait ses portes dans six ans.

Blâmant les “activistes de gauche” pour les défis auxquels le journal est confronté, MacKenzie a écrit dans Press Gazette : “On m’a dit la semaine dernière que la direction de News UK avait examiné la baisse de la diffusion du Sun au cours de l’année, puis avait ajouté la baisse surprenante de les recettes publicitaires du journal, et j’ai calculé que malheureusement, le journal fermerait dans six ans.

Il dit que le blâme incombe principalement aux «activistes de gauche» qui ont fait pression sur les annonceurs, «entraînant une perte de revenus de plusieurs millions de dollars».

MacKenzie ajoute qu’il croit que le journal était confronté à un choix : « Il pourrait continuer à publier des articles « difficiles » et menacer ses revenus publicitaires ou simplement demander à l’éditeur d’y aller doucement sur l’accélérateur. Ils ont choisi cette dernière voie. Le tirage a ensuite chuté car le journal ne reflétait plus les intérêts d’un public blanc dans la cinquantaine.

De toute évidence, les journaux reflétant les intérêts d’un public diversifié ne sont pas quelque chose dont MacKenzie se soucie beaucoup.

Ses affirmations ont été démenties par NewsUK, qui a déclaré à Press Gazette : « Toute suggestion selon laquelle The Sun prévoit sa fermeture est tout simplement absurde et aucune discussion de ce type n’a eu lieu. The Sun est la plus grande marque d’information en Grande-Bretagne, comme le montrent les chiffres de PAMCO et IPSOS, et nous avons des plans ambitieux pour les revenus numériques et la croissance de l’audience.

“Le Sun continue de publier des histoires qui définissent l’agenda, de demander des comptes aux puissants et de divertir nos lecteurs au quotidien – à la fois sur papier et en ligne. La Grande-Bretagne change constamment et The Sun suit le rythme de son public.

Basit Mahmood est rédacteur en chef de Left Foot Forward

Comme vous êtes ici, nous avons quelque chose à vous demander. Ce que nous faisons ici pour diffuser de vraies nouvelles est plus important que jamais. Mais il y a un problème : nous avons besoin de lecteurs comme vous pour nous aider à survivre. Nous fournissons des médias progressistes et indépendants, qui défient la rhétorique haineuse de la droite. Ensemble, nous pouvons trouver les histoires qui se perdent.

Nous ne sommes pas financés par des donateurs milliardaires, mais comptons sur les lecteurs qui contribuent à tout ce qu’ils peuvent se permettre pour protéger notre indépendance. Ce que nous faisons n’est pas gratuit et nous fonctionnons avec peu de moyens. Pouvez-vous nous aider en donnant aussi peu que 1 £ par semaine pour nous aider à survivre ? Quoi que vous puissiez donner, nous vous en sommes très reconnaissants – et nous veillerons à ce que votre argent aille aussi loin que possible pour diffuser des nouvelles percutantes.