Quelques jours avant la Coupe du monde de football, le pays hôte du Qatar interdit la bière dans les stades

Attribuer le plus grand événement sportif du monde à l’émirat autoritaire du Qatar a été un désastre dès le départ. D’innombrables esclaves sont morts en construisant les stades climatisés (Bbc), ce n’est pas sûr pour les voyageurs, en particulier les personnes que les médias sociaux identifient comme LGBTQ, et les responsables locaux se contentent d’être filmés en train de menacer les journalistes couvrant le tournoi. Et maintenant, deux jours avant le coup d’envoi de la Coupe du monde de football, ils ont interdit la vente de bière dans les stades. Le vin et le whisky continueront de couler pour les détenteurs de billets de luxe dans leurs paddocks exclusifs, mais tout le monde dans les tribunes devra s’en passer.

Suite à des discussions entre les autorités du pays hôte et la FIFA, une décision a été prise de concentrer la vente de boissons alcoolisées sur le Festival des fans de la FIFA, d’autres destinations de supporters et des sites sous licence, en supprimant les points de vente de bière des … périmètres des stades “, a déclaré la FIFA dans un communiqué. .

Du champagne, du vin, du whisky et d’autres alcools devraient toujours être servis dans les zones d’accueil de luxe des stades. En dehors de ces endroits, la bière est normalement le seul alcool vendu aux détenteurs de billets réguliers.

L’AP affirme que la quasi-totalité du stock de bière d’InBev se trouve au Qatar et que la société a payé “des dizaines de millions de dollars” pour les droits exclusifs de le vendre.

La FIFA, l’instance dirigeante responsable du football, est l’une des organisations les plus manifestement corrompues au monde et le problème des accords corrompus est qu’ils peuvent toujours être modifiés. L’implication ici est que quelqu’un d’autre au Qatar a décidé qu’il voulait être payé, InBev ne crachera pas et la FIFA perd le contrôle de son tournoi.