Le Royaume-Uni finalise un accord sur les données avec la Corée du Sud pour aider à débloquer des millions de dollars dans la croissance économique

Les organisations britanniques pourront partager des données personnelles en toute sécurité avec la République de Corée avant la fin de l’année, alors que le Royaume-Uni finalise la législation pour sa première décision indépendante d’adéquation.

Permettre aux entreprises des deux pays de partager des données sans restrictions facilitera leur fonctionnement et leur croissance. Une fois en vigueur, la législation devrait réduire les charges administratives et financières des entreprises britanniques de 11 millions de livres sterling par an et devrait augmenter les exportations vers la Corée du Sud de 3,8 millions de livres sterling par an.

Les données personnelles sont des informations relatives à un individu, telles qu’un nom ou une adresse e-mail, et les données doivent être protégées selon des normes élevées pour garantir qu’elles sont collectées, partagées et utilisées de manière fiable.

Après avoir accepté un accord de principe sur l’adéquation des données en juillet 2022, le gouvernement britannique a achevé son évaluation complète de la législation de la République de Corée sur les données personnelles. Le gouvernement a conclu que la République de Corée a mis en place de solides lois sur la confidentialité qui protégeront les transferts de données vers la Corée du Sud tout en respectant les droits et la protection des citoyens britanniques.

Auparavant, les entreprises devaient mettre en place des garanties contractuelles coûteuses et chronophages, telles que des clauses standard de protection des données et des règles d’entreprise contraignantes. Les nouvelles libertés ouvriront des opportunités pour de nombreuses petites et moyennes entreprises qui auraient peut-être évité les transferts internationaux de données vers la Corée en raison de ces charges.

La suppression des obstacles aux transferts de données stimulera également la recherche et l’innovation en facilitant la collaboration des experts sur les traitements médicaux et d’autres recherches vitales qui pourraient sauver des vies au Royaume-Uni. Par exemple, des transferts internationaux sécurisés de données personnelles sont essentiels pour développer des traitements médicaux efficaces comme les vaccins.

La ministre britannique des données, Julia Lopez, a rencontré aujourd’hui des représentants de la Commission coréenne de protection des informations personnelles pour marquer le dépôt de la législation au Parlement, qui devrait entrer en vigueur le 19 décembre.

Il s’agit de la première décision du Royaume-Uni de reconnaître un pays prioritaire adéquat depuis son départ de l’Union européenne (UE).

La décision d’adéquation du Royaume-Uni est plus large que l’accord de l’UE avec la Corée du Sud. La différence la plus importante entre les deux accords est que les organisations britanniques pourront partager des données personnelles liées aux informations de crédit avec la République de Corée pour aider à identifier les clients et vérifier les paiements. La possibilité de partager ce type de données aidera les entreprises britanniques présentes en République de Corée à stimuler les opérations de crédit, de prêt, d’investissement et d’assurance en République de Corée.

La ministre des données, Julia Lopez, a déclaré: «Avant la fin de l’année, les entreprises pourront partager librement des données avec la République de Corée – en sachant qu’elles seront protégées selon les normes de confidentialité élevées que nous attendons au Royaume-Uni.

La suppression des charges inutiles pour les entreprises contribuera à libérer l’innovation, à stimuler la croissance et à améliorer la vie dans nos deux pays.

La République de Corée est l’un des marchés à la croissance la plus rapide pour le Royaume-Uni, avec plus des deux tiers des exportations de services britanniques vers le pays basées sur les données.

John Edwards, commissaire à l’information du Royaume-Uni, a déclaré : « Nous aidons le gouvernement à entreprendre des évaluations d’adéquation pour permettre aux données personnelles de circuler librement vers des partenaires de confiance dans le monde entier.

« Nous avons fourni des conseils au gouvernement lors de cette évaluation de la République de Corée, et nous sommes satisfaits de la reconnaissance par le gouvernement de droits et de protection des données similaires dans les lois coréennes. Cela apportera de la certitude aux entreprises britanniques et réduira le fardeau de la conformité, tout en garantissant que les données des personnes sont traitées de manière responsable.