Le président sud-africain appelle à l’adhésion de l’Afrique au G20

Commentaire

JOHANNESBURG – Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a demandé que l’Union africaine soit incluse en tant que membre permanent du Groupe des 20 principales économies.

La représentation permettrait aux pays africains de faire pression plus efficacement sur le groupe du G-20 pour qu’il mette en œuvre sa promesse d’aider le continent à faire face au changement climatique.

Ramaphosa a lancé l’appel mardi lors du sommet du G-20 en Indonésie. La réunion du G-20 se déroule en même temps que le sommet de l’ONU sur le climat en Égypte.

“Nous appelons à un soutien continu du G-20 à l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables en tant que moyen d’apporter une énergie propre au continent aux conditions africaines”, a déclaré Ramaphosa.

“Cela peut être mieux réalisé avec l’Union africaine rejoignant le G-20 en tant que membre permanent”, a-t-il déclaré au rassemblement.

L’Union africaine représente les 54 pays du continent. Le G-20 est composé des principales économies industrielles et émergentes du monde et représente plus de 80 % du produit intérieur brut mondial.

Ramaphosa s’est dit préoccupé par le “manque de progrès sur les questions clés” lors des négociations multilatérales de la conférence sur le climat.

“Les pays industrialisés du G-20 doivent faire preuve d’une action climatique plus ambitieuse et doivent honorer leurs engagements financiers envers les économies en développement”, a-t-il déclaré.

L’Afrique du Sud est actuellement le seul membre africain du G-20.