Le parlement russe adopte une loi interdisant la propagande LGBT auprès des adultes

Moscou: Le Parlement russe a approuvé jeudi un projet de loi élargissant l’interdiction de la “propagande LGBT” et restreignant la “manifestation” du comportement LGBT, rendant presque impossible toute expression d’un mode de vie LGBT.

En vertu de la nouvelle loi, qui doit encore être approuvée par la chambre haute du parlement et le président Vladimir Poutine, toute action ou information considérée comme une tentative de promotion de l’homosexualité – que ce soit en public, en ligne, dans des films, des livres ou des publicités – pourrait entraîner des une lourde amende.

Une femme tient une affiche représentant le président russe Vladimir Poutine lors d'une manifestation devant l'ambassade de Russie à Madrid, en Espagne, en 2013.

Une femme tient une affiche représentant le président russe Vladimir Poutine lors d’une manifestation devant l’ambassade de Russie à Madrid, en Espagne, en 2013.Le crédit:PA

Auparavant, la loi interdisait uniquement la promotion des modes de vie LGBT destinés aux enfants. Le nouveau projet de loi interdit également la « démonstration » du comportement LGBT aux enfants.

Les législateurs disent qu’ils défendent les valeurs traditionnelles du « monde russe » contre un Occident libéral qui, selon eux, est déterminé à les détruire – un argument également de plus en plus utilisé par les responsables comme l’une des justifications de la campagne militaire russe en Ukraine.

Les autorités ont déjà utilisé la loi existante pour arrêter les marches de la fierté gay et détenir des militants des droits des homosexuels. Les groupes de défense des droits affirment que la nouvelle loi vise à éliminer complètement de la vie publique les modes de vie LGBT dits «non traditionnels» pratiqués par les lesbiennes, les homosexuels, les bisexuels et les transgenres.

La Douma d'État, l'Assemblée fédérale de la Fédération de Russie, à Moscou.

La Douma d’État, l’Assemblée fédérale de la Fédération de Russie, à Moscou. Le crédit:PA

« Guerre hybride »

“Les LGBT aujourd’hui sont un élément de la guerre hybride et dans cette guerre hybride, nous devons protéger nos valeurs, notre société et nos enfants”, a déclaré le mois dernier Alexander Khinstein, l’un des architectes du projet de loi.

Les experts juridiques ont déclaré que l’imprécision du libellé du projet de loi permet aux forces de l’ordre de les interpréter aussi largement qu’ils le souhaitent, laissant les membres de la communauté LGBT dans un état d’incertitude encore plus grande.