Le gouvernement pakistanais reçoit les noms des généraux supérieurs pour le prochain chef de l’armée

ISLAMABAD: Les nuages ​​​​d’incertitude autour de la nomination du nouveau chef de l’armée pakistanaise ont commencé à se dissiper mercredi après que le gouvernement a annoncé mercredi qu’il avait reçu les noms de six généraux supérieurs pour le poste de successeur du général sortant Qamar Javed Bajwa.
Gen Bajwa, 61 ans, devrait prendre sa retraite le 29 novembre après une prolongation de trois ans. Il a exclu de demander une autre prolongation.
Le bureau du Premier ministre (PMO) a publié une brève déclaration sur Twitter indiquant qu’il avait reçu le résumé du ministère de la Défense pour la nomination du nouveau chef d’état-major de l’armée (COAS) et du président du comité conjoint des chefs d’état-major (CJCSC).
“Le Premier ministre prendra une décision sur les nominations selon la procédure établie”, selon le communiqué.
L’armée a également confirmé qu’elle avait envoyé les noms de six hauts lieutenants généraux pour les nominations.
Bien qu’il n’ait pas mentionné les noms, mais on pense que les six hommes comprennent Lieutenant-général Asim Munir (actuellement quartier-maître général), Lieutenant-général Sahir Shamshad Mirza (Commandant 10 Corps), Lt Gen Azhar Abbas (Chef d’état-major général), Lt Gen Nauman Mehmood (Président de l’Université de la Défense nationale), Lt Gen Faiz Hamid (Commandant Bahawalpur Corps) et Lt Gen Mohammad Amir (Commandant Gujranwala Corps).
Deux d’entre eux seraient choisis par le Premier ministre Shehbaz Sharif pour être promus et nommés aux postes de COAS et de CJCSC avant le 29 novembre.
Sharif enverra le résumé au président Arif Alvi qui notifiera les nominations.
Ministre de la Défense Khawaja Asif a déclaré lundi que le processus de nomination du prochain chef de l’armée sera achevé d’ici le 25 novembre.
Lundi, le général Bajwa a visité le quartier général naval et aérien d’Islamabad dans le cadre de ses visites d’adieu. Il a également visité le quartier général du corps de Rawalpindi et déposé une couronne de fleurs au monument des martyrs.
Le CJCS est la plus haute autorité dans la hiérarchie des forces armées, mais les pouvoirs clés, y compris la mobilisation des troupes, les nominations et les transferts, appartiennent au chef d’état-major de l’armée, ce qui fait de la personne occupant le poste la plus puissante de l’armée.
La puissante armée, qui a dirigé le Pakistan pendant plus de la moitié de ses 75 années d’existence et plus, a jusqu’à présent exercé un pouvoir considérable en matière de sécurité et de politique étrangère.