Enbridge augmente la répartition sur le réseau principal pour décembre (NYSE:ENB)

JHVEÉditorial photo/iStock via Getty Images

Enbridge (NYSE : ENB) augmente la répartition sur son réseau de pipelines Mainline, le plus grand système d’exportation de pétrole brut du Canada, au plus depuis novembre 2021, a rapporté Reuters mardi, alors que la demande de transport de pétrole augmente en raison de l’augmentation de la production et du froid Météo.

La société a déclaré qu’elle répartirait les livraisons de décembre sur ses lignes de pétrole lourd de 11 %, le niveau le plus élevé depuis novembre 2021, et sur ses lignes de pétrole léger de 13 %, le plus haut depuis janvier 2022 ; le réseau principal a été réparti à 2 % en octobre et en novembre sur les lignes lourdes et légères, plafonnant une période de répartition très faible ou nulle pendant la majeure partie de cette année.

Certains analystes craignent qu’un rationnement plus élevé de l’espace pipelinier ne conduise à un recul du brut en Alberta et ne pèse sur les prix au centre de stockage de Hardisty, où le pétrole lourd canadien de référence se négocie déjà à un escompte important par rapport aux qualités américaines.

Pourtant, la répartition sur les pipelines d’exportation canadiens reste bien en deçà des niveaux historiques, qui jusqu’à aussi récemment qu’à l’été 2021 dépassaient 50 % sur certaines parties du système.

Le réseau principal de 3,1 millions de bbl/jour transporte du pétrole brut canadien de l’Alberta à Superior, dans le Wisconsin, où il se ramifie dans des réseaux qui s’étendent vers le sud en direction de la région de Chicago et vers l’est jusqu’au Michigan et reviennent au Canada à Sarnia, en Ontario.

Enbridge (ENB) a des opportunités de croissance substantielles et continue de fournir un dividende d’au moins 6% qu’elle peut confortablement se permettre, écrit The Value Portfolio dans une analyse publiée récemment sur Seeking Alpha.