Comment les entreprises Nifty se sont-elles comportées au cours du trimestre juillet-septembre ? lecteurs BFSI ; Les matières premières traînent – vérifiez l’analyse sectorielle, les faits saillants

Dans un contexte macroéconomique mondial volatil, India Inc a fourni de l’aide, a déclaré la maison de courtage Motilal Oswal dans son rapport, alors que les bénéfices du deuxième trimestre de l’exercice 2022-23 (T2FY23) ont été tirés par de solides performances financières et des pertes moindres que prévu dans sociétés de commercialisation du pétrole (OMC).

Les marchés ont rebondi intelligemment et effacé toute la baisse depuis le début de l’année. Le Nifty est maintenant en hausse d’environ 4% depuis le début de l’année. Avec ce rallye, Nifty se négocie désormais à 22x FY23E et offre une hausse limitée à court terme, a déclaré la maison de courtage.

La croissance des bénéfices de Nifty au deuxième trimestre s’est établie à 9% par rapport à des estimations stagnantes. Le spectacle agrégé a été entaché par une forte baisse des matières premières mondiales telles que les métaux et le pétrole et gaz, qui ont affiché une baisse des bénéfices de 67 et 29 % d’une année sur l’autre (YoY), respectivement.

En excluant ceux-ci, Nifty a affiché une solide croissance des bénéfices de 33%, alimentée par BFSI et Autos. Outre les métaux et l’O&G, les secteurs du ciment et de la santé ont également pesé sur les bénéfices du T2FY23.

Les poids lourds, tels que SBI, Axis Bank, ITC, Kotak Mahindra Bank, ONGC, Sun Pharma et Bharti Airtel ont enregistré une performance plus forte que prévu, menant au rythme. Sur une base de trois ans (Q2FY20 -Q2FY23), les bénéfices de Nifty ont affiché un TCAC (taux de croissance annuel composé) de 19 %.

Nifty a affiché une croissance de ses bénéfices de 3 % au premier semestre de l’exercice 23. Hors métaux et pétrole et gaz, Nifty a enregistré une croissance des bénéfices de 32 % en glissement annuel au premier semestre de l’exercice 23.

Motilal Oswal a augmenté FY23E Nifty EPS (Earnings Per Share) de 2,5% à Rs 837 en raison d’améliorations notables des bénéfices de SBI, Axis Bank et Coal India et s’attend à ce que le Nifty EPS augmente de 14/19% en FY23 / FY24, respectivement.

Faits saillants sectoriels du T2

Technologie : Trimestre en ligne pour les sociétés informatiques malgré un environnement macroéconomique difficile et des vents contraires continus au niveau de l’offre. Les sociétés de niveau II ont affiché une meilleure croissance d’environ 4 % en séquentiel contre une croissance de près de 2 % pour les sociétés de niveau I.

Banques : La dynamique de croissance est restée forte au cours du T2FY23, propulsée par une croissance saine des prêts, une expansion des marges et une modération continue des provisions.

Biens de consommation : la performance globale a été principalement tirée par la valeur, les volumes étant restés modérés sur une base plus élevée. Alors que les prix des produits de base ont montré des signes de stabilisation, nombre d’entre eux restent à des niveaux élevés. La pression sur la marge brute a été plus élevée que prévu au T2FY23.

O&G : les OMC s’en sortent mieux que prévu grâce au soulagement du gouvernement ; Les distributeurs de gaz de la ville sont déçus. Les pertes de commercialisation implicites, y compris les stocks pour les OMC, se sont redressées à une moyenne de 0,7 Rs/litre en raison de la baisse des prix du Brent, même si les OMC n’ont exercé aucune hausse de prix au cours du deuxième trimestre.

Motilal estime que la hausse à partir de maintenant sera fonction de la stabilité des macros mondiales et locales et de la livraison des bénéfices. Il maintient une position surpondérée sur BFSI, AUTO, Consumer & IT et une position sous-pondérée sur Energy, Pharma et Utilities.

Les principales augmentations de bénéfices au cours de l’exercice 23E : Coal India (27 %), Axis Bank (17 %), SBI (13 %), Hindalco (13 %) et Britannia (11 %).

Les principales révisions à la baisse des bénéfices au cours de l’exercice 23E : Tata Motors (Profit to Loss), Divi’s (-19 %), Asian Paints (-18 %), Reliance Industries (-6 %) et Wipro (-6 %)