Carvana licencie 1 500 employés suite à la chute des actions

Un “distributeur automatique” de voitures d’occasion Carvana le 11 mai 2022 à Miami, en Floride.

Joe Raedle | Getty Images

Carvana licencie environ 1 500 personnes, soit 8% de ses effectifs, vendredi à la suite d’une chute libre des actions de l’entreprise cette année, d’un affaiblissement du marché des véhicules d’occasion et d’inquiétudes concernant la trajectoire à long terme de l’entreprise, selon un message interne obtenu pour la première fois par Scott de CNBC Wapner.

L’e-mail du PDG de Carvana, Ernie Garcia, intitulé “Aujourd’hui est une journée difficile”, cite des vents contraires économiques, notamment des coûts de financement plus élevés et des achats de voitures retardés. Il dit que la société “n’a pas réussi à prédire avec précision comment tout cela se déroulerait et l’impact que cela aurait sur notre entreprise”.

“Aujourd’hui est une journée difficile. Le monde qui nous entoure a continué de se durcir et pour faire ce qui est le mieux pour l’entreprise, nous devons faire des choix douloureux pour nous adapter”, a écrit Garcia dans l’e-mail de vendredi aux employés.

Les licenciements s’ajoutent à un nombre croissant de suppressions d’emplois axées sur la technologie dans un contexte de hausse des taux d’intérêt, d’inflation persistante et de craintes d’un ralentissement économique. Pour Carvana, cela fait également suite à une croissance rapide mais à quelques faux pas lors de la pandémie de coronavirus pour mieux capitaliser sur un marché des véhicules d’occasion sans précédent pendant la pandémie de coronavirus.

Les actions de la société étaient en baisse de 5% vendredi à midi. Les actions de Carvana ont chuté d’environ 97 % cette année après avoir atteint un sommet intrajournalier sans précédent de 376,83 $ par action le 10 août 2021.

Voici ce qui se cache derrière le crash de Carvana

Une porte-parole de Carvana a confirmé l’authenticité de la lettre mais a refusé tout autre commentaire.

Les licenciements affectent principalement les employés des départements d’entreprise et de technologie de Carvana ainsi que certains rôles opérationnels où il “élimine des rôles, des emplacements ou des changements pour correspondre à notre taille avec l’environnement actuel”, selon la lettre.

Garcia a déclaré que les employés concernés recevront une indemnité de départ et de départ, une couverture médicale étendue pendant trois mois et d’autres avantages.

“Pour ceux qui sont touchés, je suis désolé”, a déclaré Garcia. “Comme vous le savez tous, nous avons pris une décision similaire à celle-ci en mai. Il est juste de se demander pourquoi cela se reproduit, et pourtant je ne suis pas sûr de pouvoir y répondre aussi clairement que vous le méritez.”

Carvana a connu une croissance exponentielle pendant la pandémie de coronavirus, alors que les acheteurs se sont tournés vers l’achat en ligne plutôt que de se rendre chez un concessionnaire, avec la promesse d’une vente et d’un achat sans tracas de véhicules d’occasion au domicile d’un client.

Mais Carvana n’avait pas assez de véhicules pour répondre à l’augmentation de la demande des consommateurs ou les installations et les employés pour traiter les véhicules qu’elle avait en stock. Cela a conduit Carvana à acheter ADESA et un nombre record de véhicules au milieu de prix exorbitants alors que la demande ralentissait en raison de la hausse des taux d’intérêt et des craintes de récession.

Les licenciements interviennent deux semaines après une récente vente d’actions après que la société a manqué les attentes de Wall Street en matière de chiffre d’affaires et de résultats pour le troisième trimestre. La société a enregistré une baisse de ses revenus, de ses bénéfices et de ses ventes par rapport à l’année précédente.

Morgan Stanley a retiré sa note et son objectif de cours pour l’action après les résultats. L’analyste Adam Jonas a cité la détérioration du marché des voitures d’occasion, la dette de l’entreprise et un environnement de financement volatil pour le changement.

Lisez l’e-mail complet du PDG de Carvana, Ernie Garcia :